La Sainte Famille avec le Père et la Mère Coquard

Crèche

La Sainte Famille avec le Père et la Mère Coquard, dessin de Girrane, 19e siècle. Détail. Inv. N.2929.1 © musées Gadagne

MARIONNETTE

Quelle est l’origine du nom marionnette ?

En français, le mot apparaît au Moyen-âge. Il dérive du prénom Marie et signifie Petite Marie. Au 15e siècle, il désigne diverses représentations de la Vierge Marie dont de petites statues destinées à la dévotion. Au 16e siècle, le terme se distingue progressivement pour n’avoir plus que le sens profane de “poupées théâtrales”.

Ainsi, dans son traité De subtilitate, Jérôme Cardan, astrologue et scientifique Italien, évoque en 1550, des statuettes de bois animées.

Trois décennies plus tard, le terme s’emploie de façon certaine pour désigner un spectacle. En 1584, dans son ouvrage relatant les propos de table de ses convives auxquels il imposait un thème par soirée, Sérées, Guillaume Bouchet évoque les personnages de Tabary, Jean des Vignes et Franc à tripe que l’on trouvait toujours aux « badineries, bateleries et marionnettes ».

Si en français le terme est commun aux diverses techniques de manipulation, d’autres langues européennes l’utilise essentiellement pour désigner les marionnettes à fils : marionette en anglais, marionnette en Allemand, marioneta en espagnol, marionetta en italien. Le terme générique s’apparente alors davantage à notre mot poupée : puppet en anglais, puppe en allemand et pupi en italien.