Veuillez activer le Javascript pour visionner la gallerie.

17e SIÈCLE

En 1654, André Falconet, médecin et échevin de la Ville de Lyon, achète les parcelles des actuels n° 10 et 12 rue Gadagne.

Pour élever une demeure digne de son rang social, André Falconet entreprend de grandes transformations.

Il rehausse le bâtiment d’un étage et d’un grenier sur les ailes ouest et sud de la grande cour, et crée six nouvelles chambres. Leurs fenêtres, à meneaux et traverses à arêtes vives, sans moulure, témoignent de cette époque.

Il crée également, le long de la montée du Garillan un nouveau corps de bâtiment, sur des murs existants. Il aménage aussi à l’ouest un petit jardin d’agrément en terrasse.

À la fin du 17e siècle, les bâtiments de l’actuel musée, tels que nous les connaissons aujourd’hui, sont achevés.